Pourquoi, comment et où commencer à manger des insectes comestibles ?

Pourquoi, comment et où commencer à manger des insectes comestibles ?

Avec une population en croissance rapide qui avoisine déjà les 7 milliards d’humains ainsi que le réchauffement climatique, nos méthodes d’alimentation actuelles sont tout simplement insuffisantes pour nous nourrir tous. Au lieu de cela, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a commencé à préconiser une solution intéressante. Dans un rapport exhaustif sur les insectes comestibles, elle déclare : ” Il est largement accepté que d’ici 2050, le monde accueillera 9 milliards de personnes. Pour faire face à ce nombre, la production alimentaire actuelle devra presque doubler. Nous devons trouver de nouvelles façons de cultiver la nourriture.” Cette nouvelle façon est l’entomophagie, la pratique d’élever des espèces d’insectes et de les proposer à la consommation humaine. L’Amérique du Sud est pionnière dans le domaine où la production d’insectes est industrialisée… L’organisation des nations unies préconise que l’Europe multiplie par 5 en 10 ans le nombre d’élevage d’insectes afin que la consommation d’insectes augmente. Riches en protéines, c’est une aubaine pour la lutte contre le réchauffement climatique car la viande rouge est très gourmande en eau.

Un précédent prêt à l’emploi pour les insectes comestibles destinés à la consommation humaine

En Amérique du Sud, depuis longtemps , on mange plusieurs Kg d’insectes par an ! Il y a un élevage d’insectes à tous les coins de rues ! Sans le savoir, nous mangeons environ 1 kg d’insectes en France…

En dehors de la plupart des pays du premier monde, la consommation d’insectes est très répandue, voire omniprésente. Les tribus indigènes du monde entier (principalement Amérique Latine) consomment des insectes comestibles depuis des millénaires à grande échelle. En fait, l’analyse des coprolithes (c’est-à-dire des excréments fossilisés) des grottes américaines et mexicaines a révélé que nos premiers ancêtres consommaient régulièrement un certain nombre d’espèces d’insectes bien avant que nous ayons atteint la technologie de la chasse ou de l’élevage.

Mais quels insectes comestibles sont bons ? Et surtout, bon pour vous ?

Il s’avère que les insectes comestibles ne sont pas seulement efficaces à élever, ils sont aussi une excellente source de protéines et de matières grasses. 100 grammes de grillons, par exemple, contiennent 12,9 g de protéines (acides aminés) et 5,5 g de graisses insaturées (acides gras). La même portion de sauterelles contient 20,6 g d’acides aminés et 6 g de d’acides gras.

Si comme en Amérique du Sud, vous souhaitez vous mettre à la consommation d’insectes comestibles, elle vous offre également un large éventail d’options. Une portion individuelle contient près de 20 g d’acides aminés, 8,3 g de matières grasses et ils émettraient une odeur délicieuse lorsqu’ils cuisinent. Les fourmis rouges sont également un choix populaire, en particulier les fourmis rôties à sec. Une portion de 100 g comprend 13,9 grammes d’acides aminés et 3,5 grammes de matières grasses. C’est la moitié des protéines d’une portion de saumon de l’Atlantique (25 g), mais c’est aussi moins de la moitié de la quantité de gras (8,13 g). À l’autre extrémité de l’échelle alimentaire se trouvent les chenilles. Ces vers contiennent jusqu’à 55 g de protéines et 30 g de matières grasses par portion de 100 grammes. Cela n’aidera certainement pas votre régime alimentaire, mais ils ont un goût délicieux quand ils sont frits. En Amérique du Sud, on en mange beaucoup.

Alors, maintenant que votre bouche est indéniablement en train d’arroser la perspective, vous vous demandez probablement où en trouver pour vous. Heureusement, il y a plus que quelques fermes à travers le pays qui sont prêtes à livrer une masse énorme d’insectes comestibles à votre porte. En 2018, vous aurez encore du mal à trouver un élevage d’insectes facilement ..

Il y a encore peu de restaurants en France qui servent des plats d’insectes comestibles, mais ils sont en développement. L’une des premières étapes à avoir entrepris cette démarche est le « Festin Nu » à Paris en 2013. A la carte de cette institution, vous avez des coléoptères aquatiques et des sauterelles sous forme de couvertures. Toujours à Paris, le restaurant japonais « Chez Mushi » propose des couronnes d’amandes avec sauce miso, des papillons cuits à la vapeur, des makis aux sauterelles, des perles de coco avec des fourmis ou une gelée royale avec des abeilles. Au total, plusieurs centaines de kg d’insectes sont cuisinés à Paris chaque année!

A l’origine, les insectes comestibles étaient produits en Amérique du Sud à grande échelle, et ce depuis de nombreuses années. Les Nations Unies ont récemment décrété que consommer des insectes comestibles convenait parfaitement à l’alimentation humaine. L’Union Européenne lui a emboîté le pas et comment à légitimer de plus la consommation d’insectes car la production d’insectes est plutôt neutre pour la lutte contre le réchauffement climatique. En outre, les pays en voie de développement ont prouvé que la consommation d’insectes en grande quantité n’était pas néfaste pour la santé. Dans un récent rapport, il est même indiqué que manger un insectes entier pouvait suffire à combler les besoins d’un bébé en acides aminés pour un repas. Riches en protéines, les grillons sont pas exemple tout à fait adaptés pour l’alimentation humaine.

Peut-on produire des insectes soi-même ?

Bien qu’il soit interdit de réaliser un élevage d’insectes à domicile, la production d’insectes est réglementée. Vous pouvez appeler les organismes sanitaires qui vous guideront dans votre démarche. Vous pouvez en attendant acheter des insectes entiers bruts et les cuisiner vous même en ajoutant des fines herbes par exemple.

En donner aux enfants ?

Riches en protéines, vous pouvez tout à fait en donner aux enfants, sous forme de poudre si nécessaire. En Amérique du Sud, les enfants en mangent tous les jours ! Et rappelez vous, l’organisation des nations unies et l’Union Européenne incitent tous les parents à passer le cap ! Pour le goûter, vous pouvez opter pour les barres, elles sont riches en protéines et sont moins repoussantes…  Stopper le réchauffement climatique passe aussi par changer la consommation humaine de nous et de nos enfants… Si la consommation d’insectes ne remplace pas celle de viande rouge, nous allons dans le mur! Il est tout à fait possible de soutenir la production d’insectes comestibles en soutenant des projets associatifs à condition que les subventions suivent. Il existe des élevages d’insectes partout en Europe mais les coûts restent élevés, ce qui ne facilite pas la consommation à grande échelle. En outre, les insectes destinés à la consommation humaine sont limités et les entreprises ont du mal à trouver un modèle économique, d’où le fait que de petits projets soient soutenus par nous tous.

Les insectes comestibles, où les acheter ?

Les insectes comestibles sont devenus très tendance ces dernières années. Que ce soit pour la lutte contre le réchauffement climatique ou pour la transition végétarienne. Dès lors, de nombreuses boutiques en proposent. Que ce soit sous forme d’insectes entiers ou préparés avec des fines herbes ou tomates séchées par exemple. Vous pouvez même faire vos préparation  à base de fines herbes tout seul en faisant vous même vos préparations.

Certains producteurs ont eux mêmes un élevage d’insectes tandis que d’autres de fournissent à l’étranger. Les insectes destinés à la consommation humaine sont souvent soumis à des règles d’hygiène très strictes, soyez donc rassuré sur l’origine des insectes comestibles si vous achetez en boutique, les élevages d’insectes sont contrôlés régulièrement et il y a une forte traçabilité.

Si vous voulez acheter moins cher, vous pouvez aller directement dans des élevages d’insectes dans le sud de la France en vous pourrez acheter plusieurs Kg d’insectes au prix de gros.